Affiner, valider mon idée, mon concept business

Voilà, l’idée est la ! Celle qui déclenche en vous l’irrésistible envie d’entreprendre mais aussi celle qui vous fais vous poser de multiples questions.

Mon idée est-elle vraiment bonne, existe-t-elle déjà, me permettra-t-elle de vivre, comment vais-je pouvoir trouver des clients ?

Ces questions sont non seulement normales mais aussi essentielles, elles vont vous permettre de mettre en place les premières étapes nécessaires pour lancer votre business dans de bonnes conditions.

Affiner mon idée, mon concept

 

De quoi parlons-nous ?

Quelle que soit votre idée, votre domaine d’innovation, votre savoir-faire, il est nécessaire de la mettre en perspective des usages auxquels elle va répondre et potentiellement les besoins qu’elle peut faire émerger.

Le fait de se poser ce type de questions permet d’aborder votre idée, votre concept, par l’usage. Cette approche à l’avantage de vous préparer à établir la bonne proposition de valeur lors de l’étape « trouver des clients ».

Une chose importante à se rappeler dans votre questionnement, est que, les besoins ne sont pas toujours conscients et votre idée peut être à même de créer de nouveaux besoins, mais, il est beaucoup plus difficile et aussi plus coûteux de faire émerger un besoin inconscient dans la tête d’un client que de répondre à un besoin identifié.

 Comment le faire ?

Dans les lignes suivantes, nous allons démontrer l’approche de manière pragmatique :

innovation-usage

 

 

Ce schéma est volontairement simpliste, mais il permet de faire apparaitre clairement que pour un même usage, la proposition de valeur sous-jacente au besoin ne sera pas la même pour chacun des deux bénéficiaires.

Nous pouvons aussi nous rendre compte dans cet exemple qu’il peut être facile de partir d’un besoin pour identifier un usage.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’un besoin et un usage bien compris permet d’identifier la bonne proposition de valeurs.

Afin d’identifier des usages en adéquation avec votre domaine d’innovation, votre idée, votre savoir-faire,  il est nécessaire de passer par une phase préparatoire d’analyse de l’existant (entreprise, marché, écosystème) afin de mettre en perspective votre idée, votre domaine d’innovation, votre savoir-faire avec les usages pouvant répondre à un ou plusieurs besoins auprès des acteurs de votre écosystème.

Cela est vrai quel que soit le stade du projet (en création, existant ou résolution de problème)

Bien entendu, une fois mis en relation les acteurs de votre écosystème et des besoins potentiels, il est nécessaire d’appliquer une notation afin de faire émerger les besoins ayant les meilleurs potentiels et ainsi focaliser notre énergie sur la proposition de valeur de ces derniers.

 

innovation-usage-scoring

 

Niveau de satisfaction du besoin : le besoin est-il déjà couvert par une ou plusieurs offres sur le marché ? Ces offres couvrent elles l’ensemble du besoin

Niveau de conscience du besoin : le bénéficiaire pressenti pour ce besoin exprime-t-il clairement la nécessité ou bien cela est-il plus du confort ou bien encore sommes-nous dans un usage de rupture ?

Niveau d’importance du besoin : ce besoin est-il important pour le bénéficiaire, est-il essentiel ?

Niveau de fiabilité de l’information : l’information récoltée pour « scoré » le besoin est-elle fiable, avons-nous sondé le marché, réaliser un questionnaire, une étude, un focus group … ?

Nous venons de voir l’approche macroscopique permettant d’affiner votre concept et de commencer à établir les bases d’une proposition de valeur. Nous reviendrons en détail sur la définition de la proposition de valeur lors de la phase d’identification des segments de clients.

Enrichir mon portefeuille produit

Une idée, un produit, une offre c’est bien ! Mais une gamme de produits et services associés c’est mieux.

Avez-vous pensez à décliner votre produit, votre offre à y associer des services à valeur ajoutée pour vos clients.