Startups mania et entrepreneuriat

La tendance

Même si le modèle actuel, capitaliste post industriel, a fait ses preuves en permettant de créer de la valeur et de favoriser l’évolution sociale, il est l’agonie, il n’est plus en mesure d’apporter la croissance nécessaire à notre pays.

Nous sommes en train de rentrer dans l’ère de l’autonomisation par l’entrepreneuriat, nous constatons des mesures régulières pour favoriser l’entrepreneuriat sous toutes ses formes.

Mais pourquoi cette volonté ? D’une part un constat d’incapacité du modèle actuel à proposer un modèle sociale soutenable, d’autre part la nécessité d’innover pour ne pas stagner au risque de mourir, et enfin la startup mania qui montre le chemin à arpenter.

Le postulat

Contrairement à certaines affirmations du moment, non tout le monde ne peux pas être entrepreneur, « startuper » et surtout pas sans une bonne dose d’accompagnement.

Se lancer dans l’entrepreneuriat, dans l’aventure Startup, cela nécessite bien plus qu’une bonne idée, un excellent savoir-faire ou  encore une capacité à vendre ou à réseauter.

Il faut bien comprendre que se lancer dans l’aventure revient, pour certains, à « sauter d’une falaise et construire le plan pendant la descente » comme l’indique Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn, car malgré toute la planification mise en œuvre vous ferez face en permanence à de nouveaux défis qui surgiront et que vous n’aurez aucunement prévus.

La seule règle est que face à la difficulté ou à l’échec, il faut apprendre et encore apprendre afin d’être le plus agile et adaptable possible. L’intelligence n’est-elle pas notre capacité d’adaptation.

Nous sommes totalement convaincus que nous ne sommes pas entrepreneur, et que, à l’instar du sportif de haut niveau, nous le devenons en travaillant sur nos ressources personnelles comme l’on devient champion.

Aujourd’hui, le milieu de l’entrepreneuriat startup c’est professionnalisé et nécessite pour le/les porteur(s) de projets d’être accompagnés opérationnellement pour créer un maximum de valeur, faire des choix en limitant l’incertitude et assurer une croissance efficace, pour les mêmes raisons qu’il n’y a pas de champion sans entrainement, sans coaching sans une équipe de soutien pour assurer la réussite du champion.

 

Le constat

Comme nous l’évoquions plus tôt, nous constatons que notre modèle économique actuel a de plus en plus de mal. Il est donc nécessaire d’inventer de nouvelles approches pour créer la valeur nécessaire et/ou réinventer des modèles sociétaux permettant de modifier en profondeur notre rapport au monde et au business.

Lorsque l’on regarde par le prisme économique, nous constatons que :

  1. Du côté des startups, un écosystème en croissance mais une création de valeur peu représentative. Beaucoup de startups lancées mais beaucoup sont retombées.
  2. Du côté des investisseurs publics et privés, beaucoup d’argent gaspillé, peu de contrôles opérationnels sur la manière dont les investissements sont utilisés.
  3. Du côté des entreprises SBF 120* et CAC 40**, beaucoup d’investissements mais peu de véritable disruption dans les business modèles.

Quelques verbatims d’entrepreneurs

Au cours de nous différents entretiens avec des startupers, il est ressorti une vision mitigée des modèles actuels d’accompagnement. Même si chacun reconnait l’intérêt des dispositifs en places et de leurs rôles positifs dans l’écosystème il nous a semblé intéressant de noter quelques verbatims représentants les points de douleurs les plus souvent rencontrés par ces entrepreneurs :

Le « Full Stack » Business Developper

L’entrepreneur  startuper doit devenir un « Full Stack business Développer » en capacité de comprendre son environnement, qu’il soit stratégique, technologique, juridique, marketing, business ou organisationnel.

Il ne s’agit pas de devenir expert sur chacun des axes mais de pouvoir être en mesure de comprendre les effets des décisions qu’il sera amené à prendre, de pouvoir en évaluer les impacts et bien sûr de pouvoir s’adapter le cas échéant.

C’est sur cette axe de réflexion que je travail, qui est le fruit d’une analyse objective de la problématique de gestion de l’innovation et du lancement de nouveaux business tant dans les grandes organisations privées et publiques qu’au sein des startups et des multiples entités et dispositifs d’accompagnement – accélérateurs, incubateurs, pôles, pépinières…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu